couv-herman-miller
Portraits

Herman Miller, éditeur de mobilier design depuis 1923

Par Arthur, le 8 avril 2021
pub
 

Fondée en 1923 par D.J. Pree, Herman Miller est une entreprise de conception de mobilier bureautique. En 2010, pour la 22ème année consécutive, Herman Miller est nommée leader dans l’industrie de meubles et matériel de bureau par le Magazine Fortune, qui chaque année dresse un classement des sociétés les plus admirées. Un succès incontestable, qui ne l’a pas toujours été.

Ce n’est qu’en 1940 que l’enseigne américaine commence à travailler avec des designers de renom, et découvre le succès qu’on lui connait encore aujourd’hui. Depuis, Herman Miller continue d’innover et de produire des meubles de qualité. L’entreprise s’oblige à concilier production et respect de l’environnement, en mettant en place différentes méthodes. Cette volonté se concrétise dans un mobilier optimisé pour le recyclage, ou dans l’utilisation de matériaux totalement recyclables.

De nombreux produits tels que le siège Aeron, la Coffee table de Noguchi, ou la LCW de Eames, font partie des œuvres ayant révolutionnées le marché du mobilier. Pour dépasser le statut de simple fabricant de meubles, l’entreprise a su saisir les opportunités inhérentes à son univers. Retrouvez dans cet article, l’histoire de la réussite de la éditeur Herman Miller, siégeant au sommet de la conception de mobilier de bureau.

D.J. Pree, l’homme à l’origine de la success story

dj-de-pree-herman-miller
Dirk Jan De Pree

Dirk Jan De Pree est né en 1891 à Zeeland dans le Michigan. En 1909 il intègre Michigan Star Furniture Company où il travaille dans un bureau comme commis. Cinq ans plus tard, D.J. se marie avec Nellie Miller, sans savoir que cet évènement allait changer sa vie sentimentale et professionnelle.

Le père de son épouse n’est d’autre que Herman Miller himself. Petit à petit, il gravit les échelons de sa société jusqu’à devenir président de l’entreprise. En 1923, D.J. se lança pour de bon en rachetant, avec l’aide de son beau-père, Michigan Star Furniture Company, la société où il travaillait. Il renomma sans attendre l’entreprise en Herman Miller en l’honneur de son bienfaiteur.

Bien que son beau-père détienne la majorité de son entreprise, il n’était pour autant pas actif dans son développement, et laissait D.J. Pree s’en charger. La première directive donnée par Dirk fut de spécialiser l’entreprise dans la reproduction de mobilier traditionnel. Suite à ce lancement, la société dû faire face à la Grande Dépression des années 30. Heureusement, Dirk rencontra les bonnes personnes, et prit les bonnes décisions.

En effet, en 1930, il discutait avec le designer Gilbert Rohde qui lui fit comprendre qu’il fallait que Herman Miller se consacre à un mobilier plus fonctionnel et moderne. D.J. accepte son idée et ensemble, ils imaginent une collection adaptée aux nouveaux styles de vie.

L’après-guerre et la volonté de produire un mobilier design et innovant

dsw-chair-herman-miller
Eames Plastic Side Chair DSW

Grâce aux fins conseils de Gilbert Rohde ; innovation, esthétisme et utilité deviennent les maîtres mots de chaque collection. Celui-ci décède malheureusement en 1944, laissant derrière lui une porte ouverte aux nouveaux designers. Une place de directeur de design est donc à pourvoir, et c’est dans un premier temps George Nelson qui va le devenir en 1945.

Charles et Ray Eames, deux designers américains, souhaitent collaborer avec Herman Miller. L’entreprise accepte, et le Studio Eames ouvrira ses portes en 1949. C’est dans cette période d’après-guerre qu’un élan de productivité et d’innovation va lancer la conception de nombreux produits iconiques de la marque, comme la Eames Lounge Chair Wood (LCW) réalisée par le duo de designer Ray et Charles Eames.

La chaise LCW, véritable icône du design, propose une assise innovante au style unique et a été conçue pour la marine américaine. En 1950, les Eames souhaitent créer une chaise design pour le grand public tout en proposant un prix abordable. Ils conçoivent donc la Eames Plastic Side Chair DSW, dotée d’une assise en plastique d’une seule pièce devenu possible grâce aux propriétés de la fibre de verre. Elle sera d’ailleurs la première chaise en plastique produite en série.

Grâce à ces créations historiques et une gestion d’entreprise millimétrée par D.J. Pree, la fin des années 40 et le début des années 50 marquent le véritable envole de l’entreprise Herman Miller.

Un développement mondial, une réputation internationale

herman-miller
Herman Miller, ambassadeur du design moderne

La fin de la seconde guerre mondiale et le début des les années 50 signent pour l’entreprise le début d’un développement mondial. Grâce aux recrutements de créateurs toujours plus innovants, le catalogue d’Herman Miller ne cesse de s’élargir avec des produits toujours plus avant-gardistes et fonctionnels. Le nom de l’entreprise et ses meubles se font connaître à travers le monde et la firme américaine devient l’ambassadrice du design moderne.

Grâce à une réputation grandissante, l’entreprise Herman-Miller met en place un réseau de revendeurs très développé pour l’époque. Ses collections se vendent et s’exposent en dehors des frontières des États-Unis. Au cours des années 1960, l’entreprise s’installe sur tous les continents et dispose d’un siège dans tous les pays les plus puissants : en Chine, au Royaume-Uni, en Italie et bien sûr aux États-Unis.

Ces lieux d’expositions sont géographiquement et stratégiquement bien placés, dans les plus grandes villes d’Amérique, de l’Union Européenne, de l’Amérique latine, du Moyen-Orient ou du continent asiatique. Dans les années 1970, la gloire de l’entreprise Herman Miller est définitivement confirmée avec son entrée en bourse, l’entreprise de design s’impose ainsi parmi les plus grands.

Dévolue à fournir des mobiliers pour le secteur de l’entreprise, les produits de l’entreprise Herman-Miller s’ouvrent à d’autres secteurs d’activités comme celui des soignants. Pendant la mondialisation, Herman-Miller continuera de s’enrichir et de s’agrandir en rachetant des entreprises de design et de mobilier.

Les meubles Herman Miller les plus connus

La Eames Molded Plywood Dining Chair (DCW) de Charles et Ray Eames, 1945

chair-DCW-eames-herman-miller
Eames Molded Plywood Dining Chair (DCW)

La Eames Molded Plywood Dining Chair (DCW) est formée d’une assise et d’un dossier en contreplaqué moulé reliés entre eux par une pièce en bois courbée, et reposant sur des pieds en contreplaqué moulé ou en acier. Cette chaise existant en plusieurs coloris a propulsé l’entreprise Herman-Miller au rang de géant du design moderne.

La Eames Lounge Chair de Charles et Ray Eames, 1956 

lounge-chair-eames-c86-design-6
Eames Lounge Chair de Charles et Ray Eames

Sans doute l’un des modèles les plus emblématiques et célèbres du couple de designer, la Lounge Chair de Eames et son ottoman incarnent le confort et la force américaine. Ce fauteuil en cuir dispose d’un dossier légèrement penché vers l’arrière qui vous invite à vous relaxer et à soulager votre dos. Ce modèle est devenu si emblématique du design moderne qu’il est fait parti de l’exposition permanente du MOMA (Museum of Modern Art) à New-York.

La Coffee table du designer japonais Isamu Noguchi, 1944

coffee-table-noguchi-herman-miller
Coffee Table de Noguchi

La Coffee Table de Noguchi est faîte de deux pieds symétriques en bois de noyer, d’ébène, d’érable ou de frêne sur lesquels repose un plateau en verre. Composée uniquement de matériaux organiques, cette table intègre de manière subtile et harmonieuse la nature à l’intérieur de la maison.

Les sièges de bureau Herman Miller

chaise-de-bureau-herman-miller
Sièges de bureau Herman Miller

Les sièges de bureau Herman Miller révolutionnent le monde de l’entreprise de par leur ergonomie qui privilégie le confort et le bien-être des employés, tout en misant sur des matériaux de qualités. Les plus connus sont sans aucun doute les sièges de burreau Aeron ou Ergon 3 ( 1995).

pub

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.